Extrait : "L'INSERM fait ce qu'elle peut, mais si nous n'avions que le budget de l'INSERM nous ne pourrions pas fonctionner parce que tout coûte tres cher"

Participer aux recherches sur l'anorexie mentale en faisant un don

 

Comme cela est expliqué sur la page du site web de l'INSERM 'Participer à la recherche' il est possible de soutenir la Recherche en faisant un don. Chaque don permet à une équipe d'en faire un peu plus et de gagner du temps dans la quête de nouveaux traitements pour mieux soigner la maladie.

 

La bonne nouvelle est que les dons ne sont pas soumis aux contraintes administratives d'évaluation. L'équipe destinataire recoit la totalité du don et peut disposer de plus de temps pour la recherche. En faisant un don le donateur peut aussi bénéficier d'une exonération d'impot.


Comme il est indiqué sur la page du site web du Centre de Psychiatrie & Neurosciences (aussi sous la tutelle de l'INSERM):

"Si vous êtes un particulier, 66% de votre don est maintenant déductible de vos impôts dans la limite de 20% de votre revenu imposable, conformément à la loi de finances 2005.

- Un don de 25 € ne vous coûte donc réellement que 8,5 €.
- Un don de 50 € ne vous coûte donc réellement que 17 €
- Un don de 100 € ne vous coûte donc réellement que 34 €"

 

À propos des financements publiques de la Recherche

 

Extrait d'un petit film de la Fondation Nestlé France à propos de la recherche.

 

 

En 2005 a été instauré en France un nouveau système de financement de la Recherche: le financement par projet. Plusieurs chercheurs ont donné leurs avis -

Même si elle ne s'exerce que sur des rongeurs, la recherche biomédicale, qui doit bien évidemment être conduite de manière pluridisciplinaire avec des psychiatres et des psychologues, offre le meilleur espoir de trouver un jour un traitement. Le problème est que la recherche ne dispose pas de l'infrastructure nécessaire et manque de financement.
  • En juillet 2008 un groupe de chercheurs écrivent sur une pétition en ligne
Nous considérons qu’un des handicaps majeurs de la recherche en biologie est la complexité du système, en particulier la multiplication des structures, qui conduit les chercheurs à consacrer un temps déraisonnable à la recherche de financements morcelés et à l’exercice de taches administratives lourdes dans un secteur où la réactivité est essentielle.

financement de la recherche médicale

  • Aussi, en octobre 2010, Mr Joel Bockaert de l'IGF explique dans un entretien avec la Rédaction de Canal Académie:


Des ces citations il ressort:

1. Obtenir un financement publique demande un investissement en temps très important.

2. Quand on a la chance d'en obtenir un, il est ensuite obligatoire de remplir de nombreuses formalités administratives, d'évaluation etc. - ce qui prend énormement de temps.